En exclu : La couverture et le prologue de LOVE ANGELS Tome 3 “POSSESSION” !

Image

ATTENTION : A ne pas lire si vous n’avez pas lu le tome 2 !!!

1er janvier 2013. Nouvelle année. Nouveau journal.

C’est étrange d’écrire de nouveau. Je pensais que je n’y arriverais plus, que j’avais perdu ce besoin de soulager mon esprit. Mais les mois passent, les événements défilent, et j’ai la sensation d’oublier trop vite. Je suis consciente qu’il est important de se souvenir de chaque épreuve qui me construit. De chaque victoire. De chaque défaite. Je ne peux continuer mon périple sans revenir aux sources, sans noircir ce journal avec l’encre de ma tristesse. Je pensais qu’il s’agissait d’une faiblesse, au contraire c’est toute ma force.

Il ne reste rien de cette fille faible et inutile que j’étais il y a quelques mois. Je l’ai tué à petit feu, la forçant à s’effacer, à me laisser reprendre les rênes de mon existence. Avant j’aurais tout fait pour recevoir un peu d’amour et pour garder ceux que j’aimais. À présent, je m’efforce de ne plus m’attacher à personne, de ne plus montrer ce que j’ai au fond de moi. En affichant mes faiblesses, j’ai causé la mort et la disparition de personnes chères à mon cœur.

Je préférerais être damnée que de montrer ce que je ressens. Mes sentiments ont tué Cyrios. Jamais je ne laisserais une telle chose se reproduire. Je n’aimerais plus personne, je ne peux plus donner, j’ai beaucoup trop perdu. Chaque seconde passée sans Adrian est une torture, comme si j’avais besoin de lui pour respirer. Mais il n’est plus là. Notre séparation me semble remplie de mystère, et je me demande parfois s’il m’a vraiment aimée. La vérité m’importe peu, car sa trahison est impardonnable.

Je n’ai pas d’amis, aucun lien qui me relit à qui que ce soit. Je suis seule et je désire le rester. J’ai hâte de pouvoir écrire tout ce que j’ai appris ces derniers mois, de me poser quelques instants et d’étaler toute cette noirceur. Mes voyages m’ont appris certains faits désappointants, pourtant je suis toujours au point mort. Certains secrets sont difficilement avouables, si bien que chacun s’évertue à garder le silence. J’y ai pourtant mis tout mon cœur, mais aucun n’a osé trahir sa promesse.

J’ai souvent l’impression que je suis la seule à ignorer un détail des plus importants. Tôt ou tard, je découvrirais ce que l’on me cache, je ne perds pas espoir. Cette quête irrationnelle me pousse vers le précipice, j’en suis totalement consciente, mais je me dois d’obtenir des réponses. Sans elles, je ne pourrais survivre. J’ai besoin de savoir qui je suis, de comprendre ce qu’il s’est réellement produit la nuit de ma naissance. J’ai au fond de mon être, un mal qui dévaste mon âme et qui me pousse vers l’obscurité.

J’oscille entre l’ombre et la lumière. Il parait que chaque être humain a un ange gardien qui veille sur lui. On ne sait pas quelle forme il prendra, un vieil homme, une petite fille, un animal. On ne le voit pas quand il s’approche de nous. On ne l’entend pas quand il nous chuchote à l’oreille. Il nous guide sur le droit chemin, nous envoie des signes. Il nous aide à survivre à cette vie douloureuse et semée d’embûches. Chaque humain à un ange gardien qui le guide, moi je n’ai personne. Car il n’y a pas d’anges pour les anges…

Une nuit sous le signe de l’écriture !

Actuellement en pleine écriture du 3ème tome de LOVE ANGELS, le chapitre 23 se termine tout doucement. Ce 3ème volet touche bientôt à sa fin, et je dois bien avouer que j’en retire une certaine satisfaction. C’est toujours un plaisir de retrouver mes personnages et de les faire évoluer dans cette histoire. Cette saga comptera 5 tomes, et en imaginant qu’il n’en restera bientôt plus que deux à écrire, je ressens un étrange sentiment. Je ne suis pas déçue car je sais qu’il me reste de longues et belles heures d’écriture aux côtés de Lux et d’Adrian. Mais tout de même ! Je vais tôt ou tard leur dire au revoir ! D’un autre côté, je n’attends que cela. Oui j’en suis consciente c’est tout à fait contradictoire 😉 Mais j’ai tellement d’idée de romans ! Je n’aurais pas assez d’une vie pour tout écrire. Alors certes, cette belle aventure qu’est LOVE ANGELS se terminera un jour, mais tant d’autres personnages attendent que je leur donne vie ! Mes nuits d’écriture et de réflexion ne sont donc pas prêtes de disparaitre ! Et pendant que la pluie tombe, que le vent souffle, que les étoiles brille et que la lune joue à cache-cache, moi je continue de transcrire mon inspiration. Ce soir ce sont les personnages de LOVE ANGELS qui m’ont tenu compagnie. Je les ai encore torturés, je leur ai mis des bâtons dans les roues. Je les aime, mais je les fait souffrir comme le monde peut parfois me faire frémir. Leur apporterais-je un repos mérité, un happy-end ? La réponse dans quelques mois, lorsque je mettrais un point final à cette histoire ! Avant de vous laisser, j’ai une pensée pour ma Team-Readers, en particulier “Laura”. Qui attend avec impatience la publication de ce troisième tome ! Vous êtes nombreux à avoir aimé ce roman, et c’est ma plus grande satisfaction à ce jour ! Merci la Team-Readers ❤

A la découverte de 7Minutes entre 2Mondes !

ImageA l’origine, j’ai écrit ce roman pour un concours littéraire sur le thème du langage sms (que je n’ai d’ailleurs pas gagné 😉 ). C’est l’histoire d’une jeune femme qui est victime d’un grave accident de voiture. Pendant 7 minutes, son coeur cesse de battre. Elle se retrouve alors plongée entre deux mondes, où elle fera la rencontre d’un spectre censé l’amener jusqu’à la lumière. Mais alors que la mort la poursuit, que son destin semble prendre fin, l’amour vient tout remettre en question. Cette histoire est une romance entre une humaine et une entité, un amour impossible qui vous emmènera au delà du réel. 7Minutes entre 2Mondes est mon premier roman. Je ne vous promet donc pas de la grande littérature, mais un simple voyage dans une contrée inconnue et mystérieuse, où les apparences vous tromperont. Craignant de trop en dire, je préfère vous laisser découvrir la suite de ce roman. Je vous souhaite un agréable voyage entre 2 mondes !

“Même si c’est moi qui vous raconte cette histoire, cela ne veut pas forcément dire que je suis toujours vivante à la fin. Ceci est peut-être un passage de mon journal. Ou encore quelques notes laissées derrière moi que le destin vous fait parvenir. Mon récit est de ceux où les choses ne se passent pas comme prévu. Je m’appelle Kaly, j’ai 27 ans. Et je crois que je suis morte…
La pluie frappait le pare-brise d’une telle intensité que les essuie-glaces se révélaient complètement inutiles. Un air de piano envahissait l’habitacle de la voiture. La mélancolie de la mélodie amplifiait ma peine déjà immense. Une fois de plus, Anthony et moi venions de nous disputer. Au bout de sept années, notre couple ne tenait plus qu’à un fil. Mais malgré nos fréquentes altercations et les blessures qu’elles laissaient derrière elles, je continuais d’espérer que l’amour revienne.
Malheureusement l’espoir n’était plus suffisant. Cette fois, les mots furent bien trop violents, les gestes bien trop lourds. Blessée au plus profond de mon âme, la douleur était bien trop forte pour que je reste à ses côtés. Les traces de ses doigts encore sur mon cou, je partais en claquant la porte, lui jurant de ne jamais revenir. C’était la première fois qu’il osait poser la main sur moi. Ma tête me disait de rester près de lui, mais mon cœur n’en pouvait plus.
Un violent orage grondait. Je roulais sous la pluie qui frappait la carrosserie avec frénésie. L’obscurité mêlée au mauvais temps n’arrangeait en rien mon manque de visibilité. Je mis la climatisation en route, atténuant ainsi la buée sur les vitres. Tout en conduisant je m’emparais de mon téléphone. Je venais de recevoir un SMS. Oubliant le temps d’un instant de me concentrer sur ma conduite, je lus le message :
« Kaly, je suis désolé. Reviens s’il te plaît. »
Comme toujours, Anthony finissait par s’excuser. Mais je n’avais plus la force de lui pardonner son manque d’amour. Je ne pouvais continuer de l’aimer, il ne m’appartenait plus depuis bien longtemps. Les coups de cette sombre nuit brisaient mes derniers espoirs. Les larmes recommencèrent à couler, troublant ma vision de nouveau. Je m’apprêtais à lui répondre, quand je vis le feu rouge. Il était déjà trop tard, je conduisais bien trop vite pour éviter le camion.
Je pensais immédiatement à braquer le volant, mais pendant une seconde, l’issue finale me sembla plus adaptée à la situation. « Et si je mourais ? » Pensais-je, pendant qu’un monstre de métal fonçait en ma direction. Les phares m’aveuglèrent. C’est alors qu’une violente douleur à la tête vint me sortir de mes pensées funestes. Je heurtais de plein fouet la vitre de la portière, tandis que les tonneaux n’en finissaient plus, meurtrissant mon corps sous les violents impacts.
Sous le bruit de la tôle froissée et des vitres qui se pulvérisaient, je pouvais encore entendre le tonnerre. Un éclair zébra le ciel à l’instant ou le supplice prit fin. Les éclats de verre déchiraient ma peau. Le piano s’était tu, laissant place au bruit de la pluie qui brisait un silence angoissant. Je ne sentais aucune douleur. J’essayais de lutter tant bien que mal, mais je finis par me laisser emporter vers le néant, avec pour dernière vision, mon téléphone plongé dans une mare de sang.”

7Minutes entre 2Mondes à découvrir sur Amazon.fr : http://www.amazon.fr/Minutes-entre-Mondes-ebook/dp/B00AVZEVDQ/ref=pd_sim_sbs_kinc_2